FABRY (C.)

FABRY (C.)
FABRY (C.)

FABRY CHARLES (1867-1945)

Physicien français né à Marseille et mort à Paris, Charles Fabry entra à l’École polytechnique à dix-huit ans. Il s’orienta ensuite vers l’enseignement secondaire, puis, son doctorat obtenu, fut nommé à la faculté des sciences de Marseille en 1894. En 1921, il occupa une chaire de physique à la Sorbonne et en 1926 à l’École polytechnique. Il entra à l’Académie des sciences en 1924.

Dans l’œuvre scientifique de Fabry, qui comprend plus de trois cents titres, les travaux relatifs à l’optique l’emportent de loin en nombre et en importance. Il n’est guère de grandeur physique concernant le rayonnement visible et ultraviolet dont la mesure ne doive quelque perfectionnement à une méthode, à un dispositif ou à un appareil auquel est attaché le nom de Fabry.

La photométrie stellaire lui doit une détermination de la magnitude stellaire en lux (1903). Ses mesures de la luminance du ciel nocturne (1910) ont posé le problème de son origine. Les méthodes photométriques lui doivent un microphotomètre (1913), un photomètre sans écran diffusant (1920), une solution pratique de la photométrie hétérochrome (1913). De son étude de l’intensité de l’ultraviolet solaire (1913) se dégagea une preuve que l’ozone atmosphérique est responsable de l’absorption de ces radiations (1920).

La partie la plus importante de l’œuvre de Charles Fabry concerne les interférences lumineuses. Après avoir étudié dans sa thèse les conditions générales de visibilité des franges d’interférences (1892), il réalisa avec Alfred Perot le plus simple des appareils à ondes multiples: une lame d’air comprise entre deux plans de verre parallèles et semi-argentés (1899). On constitue ainsi soit un interféromètre à distance variable entre les plans, soit un étalon interférentiel dans lequel cette distance est maintenue fixe. Ces appareils ont permis à Fabry et à ses collaborateurs (Alfred Perot, René Benoît, H. Buisson) de reprendre et d’améliorer la majorité des mesures interférentielles. Dans le domaine de la métrologie, on lui doit la détermination de la masse du décimètre cube d’eau (1899), la comparaison du mètre à la longueur d’onde de la radiation rouge du cadmium (1907), l’étude des tensions élastiques (1930). Dans le domaine de la spectrométrie, il écrivit des mémoires sur les mesures de longueurs d’onde en valeur absolue (1908), sur l’étude du spectre du soleil (1910) et des nébuleuses (1914), sur la largeur des raies spectrales (1912). Des extraits de tous ces mémoires se trouvent dans les Œuvres choisies (1938).

Nommé directeur de l’Institut d’optique théorique et appliquée en 1921, Fabry prit une part essentielle au développement de cet organisme qui groupa, en 1927, des laboratoires de recherches, une école supérieure et une école professionnelle. Charles Fabry consacra une part notable de son activité à l’enseignement. La trace en subsiste dans son Introduction à la photométrie (1927) et dans son Cours de physique de l’École polytechnique (1933), d’où il détacha plusieurs petits ouvrages.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fabry — (abgekürzt von lateinisch fabricius „Schmied“) ist der Familienname folgender Personen: Charles Fabry (1867–1945), französischer Physiker Heinz Josef Fabry (* 1944), deutscher römisch katholischer Theologe; Professor für das Alte Testament und… …   Deutsch Wikipedia

  • Fabry — can refer to the following:*Charles Fabry French physicist, inventor of the Fabry Perot etalon *Fabry s diseaseFabri can refer to the following:*Martinus Fabri a Dutch composer *Thomas Fabri a Dutch (Franco flemish) composer …   Wikipedia

  • Fabry —   [fa bri],    1) Charles, französischer Physiker, * Marseille 11. 6. 1867, ✝ Paris 11. 12. 1945; Professor in Marseille (1904 21) und an der Sorbonne in Paris. Fabry wurde durch seine optischen Präzisionsmessungen, v. a. von Lichtwellenlängen,… …   Universal-Lexikon

  • Fabry — Variante de Fabre (= forgeron), la finale y transcrivant le i de la forme latinisée du nom. On rencontre les Fabry surtout dans l Aveyron, également dans l Isère …   Noms de famille

  • Fabry — Fabry, Wilhelm, s. Fabricius Hildanus …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Fabry —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme.  Pour les articles homophones, voir Fabbri et Fabri. Fabry est un nom de famille notamment porté par : Charles Fabry (1867 1945),… …   Wikipédia en Français

  • Fabry — This interesting surname, now chiefly recorded in the Bristol area of Gloucestershire, has two distinct possible sources, each with its own history and derivation. Firstly, Febry may be of Old French origin, and an occupational name for an iron… …   Surnames reference

  • Fabry — n. family name; Johannes Fabry (1860 1930), German dermatologist (Fabry disease named after him); large lunar crater …   English contemporary dictionary

  • Fabry disease — ICD10 = E75.2 (ILDS E75.25) Classification and external resources Alpha galactosidase the protein that is deficient in Fabry disease …   Wikipedia

  • Fabry-Pérot-Interferometer —   [fa bri pe ro , nach C. Fabry und A. Pérot], ein Interferometer aus zwei gegeneinander verschiebbaren, ebenen, leicht keilförmigen (Keilwinkel 0,5º) Glas oder Quarzplatten, deren (durch dielektrische Vielfachschichten mit Reflexionsvermögen… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”